Air Combat Le magazine de la guerre aérienne moderne
Northrop B2 Spirit
Air Combat Le magazine de la guerre aérienne moderne

Au sommaire du n°5


F-16 I SUFA

Le bijou technologique israélien


Israël sélectionne et commande le F‑16I en 1999. Il s’agit du F‑16 le plus « israélite » [sic] conçu au cours des dernières années du XXe siècle. Cet appareil étant prévu pour une durée de vie de trente années et 4 500 heures de vol, l’ILAF (l’armée de l’Air israélienne) a privilégié comme caractéristiques principales, au moment de son acquisition et de son introduction, la flexibilité et la polyvalence. Ces choix sont dictés par les analystes sur la foi des menaces potentielles auxquelles auraient à faire face les équipages de F‑16I au cours des trente à quarante prochaines décennies.
Dix ans après l’entrée en service du Sufa (tempête), le 19 février 2014, le temps est venu de faire un premier bilan et de comparer l’écart entre les projections des années quatre-vingt-dix et
la réalité d’aujourd’hui.


Ling-Temco-Vought A-7 Corsair II

« The Sluf »


Lors de leur entrée en guerre au Viêtnam, les États-Unis, et particulièrement l’US Navy, constatent que leur avion d’attaque standard, le Douglas A‑4 Skyhawk, n’est pas assez efficient en termes d’armement et de rayon d’action. Il est donc décidé de développer un appareil disposant d’une capacité d’emport et d’une autonomie doublées par rapport à celles de son prédécesseur.
Le choix se porte sur le A‑7 Corsair II.


Mirage F1CR

Le Mirage F1CR dans la guerre du Golfe


Le 2 août 1990, les troupes irakiennes de Saddam Hussein envahissent le Koweït. Dès le lendemain, la communauté internationale réagit : l’ONU condamne l’invasion, et les Américains déclenchent l’opération « Desert Shield » (« bouclier du désert »). Bientôt, c’est une coalition de 34 pays qui va s’opposer à l’Irak. La première guerre du Golfe se décomposera en deux phases : l’attente (« Desert Shield ») et la guerre proprement dite (« Desert Storm »). La France engagera 19 000 hommes dans l’opération « Daguet », dont 1150 personnels de l’armée de l’Air, parmi lesquels les pilotes et mécaniciens de la 33e escadre de reconnaissance de Strasbourg-Entzheim et ses Mirage F1CR.


Golfe de Syrte

Petite guerre autour de la « Ligne de mort » de Kadhafi


Il n’est rien de dire que les relations entre l’Ouest et le régime de Kadhafi, installé en Libye en 1969, furent longtemps houleuses jusqu’à la Révolution de 2011. En 1973, le guide suprême de la Révolution, prenant prétexte de la décision américaine d’une aide militaire à Israël, avait ainsi décrété unilatéralement la souveraineté libyenne sur l’ensemble du golfe de Syrte, au sud d’une « ligne de mort » établie à 32°30’ de latitude Nord.


Le centre de formation à l'appui aérien

Une institution nécessaire devenue indispensable


Au cours des 20 dernières années, le gouvernement français a eu de nombreuses occasions de déployer des unités des forces spéciales en opérations, au nombre desquelles les FAC (Forward Air Controllers ou contrôleurs aériens avancés).
De la première guerre du Golfe à l’intervention au Mali l’an passé, qui virent d’ailleurs plusieurs cadres du CFAA (Centre de formation à l’appui aérien) intervenir directement à la pointe des troupes au sol, de l’ex-Yougoslavie à l’Afrique en passant par l’Afghanistan et probablement la Libye, les gains en expérience ont augmenté au fur et à mesure des développements technologiques. Les savoir-faire accumulés ont été formalisés, et les retours d’expérience améliorent la qualité de l’entraînement. Depuis l’an 2000, l’Allemagne a décidé de mutualiser ses moyens en la matière avec la France.


Exercice

Serpentex 2013


Initialement prévue pour avril, l’édition 2013 de Serpentex a été décalée du fait de l’opération « Serval », au Mali. Elle s’est déroulée à Solenzara du 25 novembre au 15 décembre dernier. Cet exercice a été conçu, à l’origine, afin de préparer les troupes au sol dans leur mission de guidage de tir, préalablement à leur déploiement en Afghanistan. Depuis,
il continue d’évoluer grâce à la participation d’autres nations ainsi que l’ajout des nouveaux scénarios rencontrés au cours des récentes opérations « Harmattan » et « Serval ».


Spécial Brésil

Cruzex 2013 & Mirage 2000


La septième édition de l’exercice Cruzex s’est déroulée, fin 2013, au Brésil. Cet évènement majeur a permis de rassembler pas moins de huit nations différentes, couvrant non seulement l’Amérique latine mais aussi l’Amérique du Nord. Pendant une dizaine de jours, plus de 90 avions et 2 000 personnes se sont réunis à Natal et Recife pour y participer. Autre fait majeur, cet exercice aura également été le chant du cygne des Mirage F‑2000 de la force aérienne brésilienne, qui ont quitté le service actif quelques semaines plus tard.


Les Aggressors - 1re partie

Des unités uniques et légendaires


Dans le monde des passionnés d’aéronautique, qui n’a jamais rêvé de croiser la route ou d’avoir la chance de visiter les espaces très privés des Aggressors ? Ces formations, très particulières, puisent leurs sources au début de l’aviation. Mais leur utilisation actuelle est apparue pendant la guerre froide afin de contrer un adversaire que les États-Unis avaient un peu sous-estimé. Certaines de leurs activités sont longtemps restées confidentielles. Mais désormais, elles font partie du « paysage » des grands exercices, et leurs couleurs chatoyantes marquent tous les esprits. Revenons sur la raison d’être de ces unités.


70 ans de l'EC 3/11

Les requins du « Corse »


L’escadron de chasse EC 3/11 « Corse », actuellement stationné sur la BA 188 « Colonel Émile Massart » de Djibouti, a célébré avec faste, le 11 janvier 2014,
les 70 ans de son nom de tradition qu’il porte depuis le premier décembre 1943.


 

Air Combat, Le magazine de la guerre aérienne moderne Caraktère