Air Combat Le magazine de la guerre aérienne moderne
Northrop B2 Spirit
Air Combat Le magazine de la guerre aérienne moderne

Au sommaire du n°9


Raids sur la bande Gaza

Protective Edge


L’été dernier, l’enlèvement puis l’assassinat de trois adolescents dans le district de Judée déclenchent une nouvelle vague d’hostilités entre Israël et les autorités de la bande de Gaza. Après « Cast Lead » (plomb durci), de décembre 2008 à janvier 2009, puis « Pillar of Defence » (piliers de la défense), en novembre 2012, visant à affaiblir le Hamas, dans la bande de Gaza, l’opération « Protective Edge » (bordure protectrice), abrégée en « OPPE », est lancée le 8 juillet 2014. Elle semble être une escalade, sans buts politiques et diplomatiques clairs.
Les objectifs israéliens sont flous et visent à frapper durement le Hamas en représailles.


Panavia Tornado

Premier projet Pan-Européen

Depuis 40 ans, le Tornado sillonne le ciel de la planète. Sa silhouette caractéristique, la puissance de ses réacteurs et son avionique améliorée en font encore un redoutable appareil de pénétration à basse altitude. Mais le Tornado, historiquement, est également l’un des premiers avions à avoir ouvert une voie, désormais usuelle sur d’autres programmes, celle d’un projet international d’ampleur afin de répondre aux besoins, au départ différents, de trois nations européennes.


Au-delà de la ligne de mort

US NAVY vs LIBYE


Au cours des années quatre-vingt, des centaines d’engagements spectaculaires se déroulent au‑dessus du golfe de Syrte entre les chasseurs les plus perfectionnés de l’US Navy (USN) et ceux de la force aérienne libyenne (LAAF). Des dizaines d’entre eux donnent lieu à des simulacres de dogfights, chacun testant l’autre, sans ouverture du feu. Cependant, parfois, l’affrontement s’aggrave. C’est le cas de l’un des accrochages les plus célèbres, qui s’est déroulé le 19 août 1981.


Les Mirage F1 export au combat

40 ans de guerres et un très bon bilan


Conçu par la société Dassault pour répondre à un programme de l’armée de l’Air française, le Mirage F1 fait son premier vol le 23 décembre 1966. Sept ans plus tard, elle réceptionne le premier exemplaire. L’appareil connaît également un grand succès à l’exportation. Pas moins de 473 exemplaires sont livrés aux forces aériennes de 10 pays différents. Nous aurons l’occasion de revenir sur les combats de cet avion sous les cocardes françaises. En attendant, penchons-nous sur ses faits d’armes, moins connus, sous d’autres latitudes et couleurs.


Zone aérodynamique

Quelle utilité pour l'empenage canard ?


Depuis les débuts de l’aviation, les ingénieurs aéronautiques ont testé de nombreux procédés afin de passer, en un siècle, du Blériot XI au Rafale. Certains sont des évolutions évidentes. D’autres peuvent paraître plus obscurs pour le profane. Air Combat lève le voile sur l’un d’entre eux, le plan canard, dont l’utilisation a séduit tant les constructeurs militaires que civils.

Deltas sur l'Équateur

Kfir et Cheetah sud-américains


Les appareils en première ligne de la force aérienne équatorienne sont essentiellement des avions à aile delta constitués d’un mélange de IAI Kfir et de Denel Cheetah. Ce dernier appareil vient juste d’y remplacer les Mirage F1. Ayant conduit le Kfir au combat lors de la guerre contre le Pérou en 1995, ce pays est un des principaux utilisateurs d’avions de la famille Mirage d’Amérique latine.


Secret Pax

Nas Patuent River, là où l'aéronavale du futur se forge


La côte Nord-Est des États-Unis concentre probablement le plus grand nombre de structures militaires pouvant être qualifiées de plus sensibles au monde. L’US Navy (USN) y détient en Virginie sa plus grande base navale, à Norfolk et à Oceana sa « master jet base ». Plus au nord, dans le Maryland, se trouve une base bien plus discrète et moins sensationnelle que la fameuse zone 51 de l’USAF. Elle représente pourtant la pierre angulaire de l’aéronavale américaine et y abrite surtout son futur. Il s’agit de la Naval Air Station (NAS) de Patuxent River, plus connue sous le surnom de Pax.


Pilote d'exception : Chuck Yeager

L'homme de tous les records


L’homme le plus rapide du monde, Mister supersonique, l’étoffe des héros… Chuck Yeager aura eu bien des surnoms dans sa carrière depuis ce fameux jour d’octobre 1947. Mais ce destin exceptionnel est un savant mélange de technicité, d’expérience et de chance. Malgré une jeunesse dans des forêts de Virginie Occidentale touchées par la pauvreté, Yeager est devenu un combattant, un légendaire pilote d’essai, un meneur d’hommes et une icône pour des générations, tout en faisant ce qu’il aimait : voler.


Aéro-Rétro

Les photos de nos lecteurs


 

Air Combat, Le magazine de la guerre aérienne moderne Caraktère